Hallux valgus : définition, causes, symptômes et traitements

Hallux valgus

Publié le : 28 juillet 20225 mins de lecture

Appelé également oignon au pied, l’hallux valgus est une déformation du gros orteil, plus précisément une déviation vers l’intérieur. Plusieurs facteurs comme le port de chaussures à bouts étroits, des chaussures à talons hauts, l’âge ou encore l’hérédité peuvent favoriser l’hallux valgus. Lorsque la déviation du gros orteil devient plus importante, il est souvent douloureux. Pour faire le point sur la gêne qu’engendre l’hallux valgus au quotidien mais également pour faire le point concernant son importance, une consultation médicale sera nécessaire.

Les causes de l’hallux valgus

D’après les statistiques, 30 % des personnes âgées en France ont un hallux valgus. Dans la majorité des cas, il touche principalement des femmes. Il débute généralement entre 40 et 50 ans. Si vous êtes une femme, si vous avez l’habitude de porter des chaussures à bouts étroits ou des talons hauts, si vous êtes ménopausée ou si vous contractez une maladie rhumatismale, une anomalie du collagène ou une maladie neuromusculaire, vous êtes alors plus exposé. L’hallux valgus peut évoluer en l’absence de traitement, ce qui aggravera certainement la déformation au niveau de votre pied. Pour plus d’informations concernant la malformation du pied et l’hallux valgus, suivez ce lien.

Les symptômes de l’hallux valgus

Lorsque le gros orteil dévie anormalement vers le deuxième orteil, il s’agit d’un hallux valgus. A l’opposé du gros orteil, le premier métatarsien qui est un os au niveau de l’articulation du gros orteil se déplace vers l’intérieur de votre pied. Cet os devient alors très saillant. Une bosse se forme ensuite sur le bord interne. Des difficultés de chaussage seront entrainées par cette déformation de l’avant-pied. Parfois, il peut être totalement indolore. Mais à la marche, il est souvent douloureux. De callosités peuvent se développer lorsque la zone saillante et déformée frotte à l’intérieur de la chaussure. La déformation peut progressivement s’aggraver. Dans son ensemble, le pied se déforme et la bursite grossit car votre appui sera transféré sur les autres orteils. Des cors apparaitront sur vos orteils latéraux et des durillons sur la plante de votre pied. Les orteils se recroquevilleront en griffes après avoir été chassés par le gros orteil. L’importance des atteintes de votre pied ainsi que l’angle de la déviation déterminera la sévérité de l’hallux valgus. Il peut alors s’agit d’un hallux valgus sévère, un hallux valgus modéré ou un hallux valgus léger.

Comment traiter l’hallux valgus ?

Pour traiter l’hallux valgus, plusieurs niveaux existent. Votre médecin prescrit des anti-inflammatoires ou des médicaments antalgiques en cas d’importantes douleurs de l’hallux valgus. Dans la plupart des cas, des soins de pédicure et des chaussures adaptées sont utiles lorsque l’hallux valgus commence à évoluer. En effet, le volume des durillons peut être diminué avec des soins de pédicure. La déformation de l’avant pied peut être soulagée par des orthèses plantaires, des orhoplasties ou encore des orthèses d’orteils mais ne la guérit pas. En cas de douleurs, elles sont utiles à condition de choisir de bonnes chaussures. L’hallux valgus peut également être traité chirurgicalement, notamment dans le cas où aucune autre méthode ne calme la douleur. Si le pied perd sa fonctionnalité, la chirurgie est aussi indiquée. Le but du traitement chirurgical est d’éliminer la saillie osseuse et de réaligner le gros orteil. Avant l’opération, un médecin anesthésiste doit obligatoirement vous consulter. Le plus souvent, la chirurgie est réalisée sous anesthésie locale au niveau de votre pied. Plusieurs techniques chirurgicales existent pour traiter l’hallux valgus : inciser à cheval sur l’oignon réaliser des mini-incisions sous contrôle radiographique. Opérer en même temps les deux pieds n’est pas recommandé sauf cas particulier. Entre les deux interventions, il est conseillé d’attendre six mois à un an. 

Plan du site